Le CSTB

Le CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, a pour mission de garantir la qualité et la sécurité des bâtiments. Il rassemble pour cela des compétences pluridisciplinaires pour développer et partager les connaissances scientifiques et techniques déterminantes. Il accompagne les acteurs dans le cycle de l'innovation de l'idée au marché et dans la transformation du monde du bâtiment en lien avec les transitions environnementale, énergétique et numérique. Le CSTB exerce 5 activités clés : la recherche et expertise, l'évaluation, la certification, les essais et la diffusion des connaissances. Son champ de compétences couvre les produits de construction, les bâtiments et leur intégration dans le quartier et la ville.

La recherche et expertise : développer et mobiliser les connaissances

Le CSTB développe une approche systémique qui intègre l'ensemble des enjeux sociologiques, économiques, santé et confort, environnement et énergie, et de sécurité, qui s'imposent aux bâtiments, aux quartiers et aux villes, en concentrant ses efforts de recherche dans des domaines prioritaires. Il accompagne également les acteurs dans leur transformation numérique pour optimiser leurs activités et leurs projets en s'appuyant sur le BIM et les nouvelles technologies.

Il mobilise son expertise en appui aux politiques publiques et en soutien aux acteurs et usagers du bâtiment et de l'environnement urbain.

En 2018, le CSTB s'engage dans un nouveau cycle de recherche. Le programme R&D à horizon 2025, en anticipant les ruptures à venir, vise à accompagner la filière du bâtiment dans les grandes mutations qui s'imposent à elle. Le CSTB répond ainsi aux enjeux actuels liés aux transitions énergétique et numérique. Il engage également des travaux de recherche sur des préoccupations majeures comme l'adaptation de l'environnement bâti au vieillissement de la population, la gestion durable de l'eau, le développement de l'économie circulaire, la durabilité des matériaux et solutions technologiques pour la construction et la rénovation, jusqu'à l'industrialisation de la construction.

La recherche du CSTB s'inscrit dans les programmes du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Elle se développe également dans le cadre de partenariats financés par l'Europe et des programmes nationaux.

La recherche partenariale du CSTB constitue un axe clé pour développer et soutenir l'innovation et l'amélioration de la qualité d'usage. Basée sur les connaissances issues de la recherche et sur l'expérience concrète des acteurs publics et privés du marché, elle permet d'expérimenter et de déployer des projets innovants à échelle réelle. La recherche et l'expertise contractuelle du CSTB porte sur des réalisations autour des enjeux Numérique, Énergie-Environnement, Qualité de l'air intérieur, Maîtrise des Risques, notamment Sécurité incendie.

Enfin, le CSTB accompagne les industriels pendant la phase de conception de leurs solutions pour les aider à les optimiser, en respectant leurs objectifs de performance et de pénétration du marché français et international.

Le site CSTB Recherche

L'évaluation : accompagner l'innovation

L'évaluation des innovations par le CSTB apporte aux acteurs de la construction des informations fiables sur les niveaux de performances et de durabilité des composants (procédés, matériaux, éléments ou équipements, etc.), dans un domaine d'emploi et des conditions de mise en œuvre bien définis. Le CSTB accompagne les acteurs de la construction en favorisant l'émergence d'innovations et leur accès au marché, tout en les sécurisant.

En appui aux pouvoirs publics, le CSTB instruit les demandes d'Avis Technique (ATec). Cette procédure est définie par l'État et s'appuie sur la CCFAT (Commission chargée de formuler les Avis Techniques) qui délivre les Avis Techniques. La CCFAT a fait évoluer en 2017 la procédure d'ATec pour la recentrer sur les techniques les plus innovantes.

Le site de la CCFAT

Par ailleurs, le CSTB propose des prestations d'évaluation technique qui accompagnent les entreprises dans le développement de leurs innovations sur le marché. Avec l'Appréciation Technique d'Expérimentation (ATEx), il permet aux acteurs d'expérimenter en confiance leur innovation dans leurs premiers emplois en vraie grandeur, et d'obtenir une connaissance enrichie de leur procédé.

Pour accompagner les fabricants de produits ou procédés dont les techniques sont jugées suffisamment matures mais pour lesquelles il n'existe pas encore de texte de référence, le CSTB propose l'Appréciation Technique de Transition (ATT).

À l'échelle européenne, le CSTB est organisme d'évaluation technique (Évaluation Technique Européenne - ETE) et organisme notifié pour conduire les évaluations en vue du marquage CE.

Le CSTB est par ailleurs Organisme de Vérification agréé de l'ETV (Environmental Technology Verification). Cette évaluation tierce partie, de portée internationale, apporte des preuves objectives et fiables sur la performance environnementale des écotechnologies mises sur le marché. Le CSTB délivre des ETV dans les domaines de surveillance et traitement de l'air, de l'eau et de l'énergie. Il dispose de l'accréditation COFRAC requise pour les activités de vérification/inspection des solutions dans l'eau et l'énergie (n°3-1565, portée disponible sur www.cofrac.fr).

Seul laboratoire labellisé MEASNET (MEASuring NETwork) en France, et accrédité COFRAC (n°2-1930, portée disponible sur www.cofrac.fr), le CSTB accompagne les professionnels dans la réussite de projet qui utilise la ressource du vent. Cela passe par la réalisation d'un étalonnage d'anémomètre fiable et précis.

Le site CSTB Évaluation

La certification : valoriser la qualité d'une offre sur le marché

La certification permet d'attester de la performance d'un produit, selon un référentiel établi avec des représentants de la profession et de la société. Cette démarche volontaire garantit la constance de la qualité des produits certifiés, notamment via un suivi des process de fabrication.

La certification est aussi pour les industriels, un moyen visible de différencier leur offre sur le marché, et constitue un levier de développement économique. Pour les prescripteurs et les utilisateurs, ce signe de qualité vise à donner confiance dans les atouts d'un produit, en réponse à des besoins ciblés.

Organisme certificateur agréé, le CSTB est un acteur clé de la certification des produits et services de la construction sous différentes marques. Il est organisme mandaté par AFNOR pour délivrer la marque NF dans 28 applications. Avec le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE), il gère par ailleurs la marque de certification ACERMI pour les produits isolants. Enfin il dispose de sa propre marque de certification : QB, qui compte 26 applications.

En accompagnement de ces certifications, le CSTB propose également des classements pour aider les produits à mettre en valeur leur performance et faciliter le choix et la prescription du produit certifié, selon son usage dans le bâtiment (type de bâtiment, conditions d'exploitations, etc.). En 2017, le CSTB a mis au point 10 classements ; il poursuit le développement de son offre pour que la plupart des familles de produits dispose d'un classement dédié. Le développement de cette aide au choix renforce la qualité sur le marché, à un moment où la certification est devenue un critère de confiance essentiel.

Avec ses partenaires et filiales, le CSTB développe enfin une activité de certification significative dans le domaine des ouvrages, des quartiers et des compétences, en France et à l'international.

Les activités de certification sont accréditées par le Comité français d'accréditation (COFRAC).

Les Certifications délivrées par le CSTB

Les essais : optimiser un produit, procédé ou un projet

L'ingénierie d'essais et les plateformes qui lui sont associées, permettent au CSTB de mener à bien ses activités, tant de recherche et d'expertise que d'évaluation ou de certification. Basée sur une approche multiphysique du bâtiment et sur la capacité à élaborer des protocoles d'essais spécifiques, l'ingénierie des essais permet de caractériser les performances d'une innovation, par la mesure directe de caractéristiques dont le cadre expérimental n'est pas encore normalisé. En complément, le CSTB s'attache à enrichir l'analyse grâce à la simulation numérique, lorsque l'approche combinée est jugée pertinente.

En outre, le CSTB a la capacité de mettre en œuvre des essais à échelle 1 pour tester l'intégrabilité des produits au plus près du réel. Il vérifie l'efficacité des innovations en tenant compte de leur mise en œuvre, de leurs caractéristiques industrielles et de la complexité des phénomènes physiques concernés.

Le CSTB dispose de plus de 1 200 bancs d'essais ainsi que de grands équipements, mis au service des différentes disciplines scientifiques et techniques. Ces plateformes permettent de réaliser un large panel d'essais sur des matériaux, produits et composants d'ouvrages, relevant de procédés de construction traditionnels ou innovants.

Les activités d'essais sont accréditées par le Comité français d'accréditation (COFRAC). Elles sont réalisées sous accréditation N°1-0300, 1-0301, 1-0302, 1-0304, 1-0305, 1-0306, 1-2122 et 1-1542 pour les essais et 2-1930 pour l'étalonnage (portées disponibles sur www.cofrac.fr).

Les plateformes d'essais du CSTB

La diffusion : partager les connaissances avec les acteurs

Le CSTB contribue au partage des connaissances auprès des professionnels en lien avec les enjeux de performance multicritères d'un bâtiment, avec les évolutions des réglementations et la progression des innovations.

Ainsi, le CSTB rend l'information scientifique et technico-réglementaire accessible et directement utilisable au travers de produits d'édition et de services d'information, de logiciels métiers et d'une offre de formation professionnelle inter et intra-entreprises.

Le CSTB est également un organisme formateur certifié e-AFAQ Formation Professionnelle. Cette certification atteste que les formations professionnelles du CSTB répondent aux critères du décret n° 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de formation professionnelle continue.

Le site Batipédia, dédié à la diffusion des connaissances