Santé et confort des occupants des bâtiments

Lettre CONTACT #6

Téléchargez au format PDF
Img Detail

Le bâtiment est essentiel à notre vie quotidienne. Il est donc au cœur des enjeux sociétaux. Cependant, la complexité de ses usages et de ses interactions aux différentes échelles – du bâtiment à l’urbain –, qu’elles soient socioéconomiques ou techniques, reste difficile à appréhender dans sa globalité.


La lettre CONTACT a justement pour objectif d’éclairer la compréhension de celle-ci et des problématiques scientifiques associées, afin de rendre plus accessibles à tout un chacun les questions posées à la recherche et les résultats qu’elle apporte au secteur du bâtiment et de l’urbain.

L’articulation de la recherche du CSTB autour de quatre domaines d’action stratégiques participe de cette pédagogie, en déclinant à la fois, une ambition, « Bâtiments et quartiers pour bien vivre ensemble », un impératif, « Bâtiments et villes face au changement climatique », des chantiers, « Rénovation, fiabilisation de l’acte de construire, innovation » et des moyens, « Économie circulaire et ressources pour le bâtiment ». Tout en imageant les grandes questions de société, elle positionne le rôle qu’y joue le CSTB, tant par ses activités de recherche que celles d’évaluation des produits et solutions, pour objectiver et accompagner l’action publique ainsi que celles des acteurs socioéconomiques.

Les sujets de l’environnement intérieur et de la qualité de celui-ci ne sont pas nouveaux. Le bon sens, que l’on qualifierait aujourd’hui d’approche hygiéniste, a fait que, depuis des siècles, ils ont été abordés par les différentes sociétés et ont directement et indirectement contribué à façonner l’architecture des bâtiments tant extérieure qu’intérieure, dans une réponse objective aux enjeux sensoriels.

Ainsi, la température a-t-elle été le premier sujet de préoccupation associé à la survie. Renforcé par la nécessité de se protéger des agressions extérieures, qui a conduit au clos couvert. La lumière, longtemps contrainte par les aspects de sécurité et d’intrusion, ainsi que par les enjeux techniques, s’est de ce fait imposée assez tardivement comme un art de vivre dans notre acception moderne du confort. En revanche, l’acoustique, elle aussi longtemps associée à la sécurité, n’a réellement été intégrée dans les perspectives qu’à partir de la révolution industrielle et à l’urbanisation de la fin du 19eme début du 20eme, tout en restant aujourd’hui, comme les autres composantes de l’environnement intérieur, un marqueur social indéniable.

La prise en compte des enjeux sanitaires, tant du développement fongique, de l’humidité, des particules, que du renouvellement de l’air intérieur, n’est pas récente. Associée aux épidémies et à la transmission possible des maladies infectieuses, elle est aujourd’hui exacerbée par l’exposition à différents agents biologiques, aux composés organovolatils et semi volatils, ou aux particules, issus des matériaux et composants du bâtiment ou associés à son usage et son environnement extérieur, qui impactent la santé humaine.

Sans être exhaustif, en considérant non plus les effets relatifs de chaque exposition, mais en les abordant de manière couplée, on voit ainsi que la complexité de l’environnement intérieur est réelle. De surcroît, son appréhension est en évolution constante. De par les avancées scientifiques sur les caractérisations des effets aux différentes expositions, auxquelles se rajoutent aujourd’hui, par exemple, la prise en compte de nouvelles composantes comme le rayonnement électromagnétique, mais aussi de nouveaux composés chimiques, dans un cocktail inédit.

C’est ce que ce numéro de la lettre CONTACT vous propose de mieux appréhender, tout en vous éclairant sur des approches innovantes (indicateurs, modèles et solutions de caractérisation multicritères), qui commencent à matérialiser les liens entre ces différentes pollutions, et permettent d’ores et déjà des réponses robustes scientifiquement aux problématiques de la Qualité des Environnements Intérieurs (QEI).

Nous utilisons des cookies destinés à [améliorer la performance de ce site] et [mesurer la fréquentation de ce site].
Pour en savoir plus sur notre politique cookies cliquez ici