Interview de Lucie ROYER, cheffe de projet Transformation et Métier

Journée Internationale des droits des femmes

Téléchargez au format PDF

Dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes le 8 mars, nous mettons à l'honneur des collaboratrices du CSTB aux parcours et métiers diversifiés. Lucie ROYER, cheffe de projet Transformation et Métier, prend la parole.

Img Detail

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis Lucie ROYER, cheffe de projet Transformation et Métier au sein de la direction Technique du CSTB que j'ai intégré en mai 2022. Auparavant, j'occupais également un poste de cheffe de projet avec des missions et des enjeux similaires : veiller au bon déroulement des projets organisationnels et structurels de l'entreprise, et accompagner les équipes dans toutes ces transformations.

Sur quelles missions travaillez-vous dans le cadre de vos fonctions ?

Lors de mon intégration, j'ai repris le projet SIPP Certification qui était déjà en cours. Cela reste le principal projet dont je suis aujourd'hui référente pour la partie « Transformation ». La mission est de faire converger tous les référentiels de certification sur un outil de pilotage commun. Ce projet s'inscrit dans une démarche de digitalisation, élément incontournable à l'ère du numérique. Cela représente une conduite du changement importante à plusieurs échelles de l'entreprise.


Dans votre domaine d'activité, quels sont les enjeux de demain pour le CSTB ?

Les enjeux de demain pour le CSTB sont nombreux et ils sont essentiels pour s'adapter aux exigences d'un monde en perpétuelle évolution. Pour ma part, en tant que cheffe de projet dédiée à la conduite du changement, l'enjeu principal est d'harmoniser les pratiques et d'améliorer la traçabilité. C'est un travail de longue haleine indispensable pour améliorer l'efficacité.


En tant que cheffe de projet au CSTB, comment percevez-vous la place des femmes dans votre entreprise, et plus généralement dans le secteur de la construction ?

Le débat sur la place de la femme dans les entreprises est toujours d'actualité, mais je remarque que les mœurs ont évolué et le CSTB en est l'exemple. La mixité hommes/femmes est bien présente, et ce à tous les niveaux hiérarchiques. Je remarque également que l'entreprise s'engage dans cette action, comme l'atteste cette interview.


Que signifie pour vous cette Journée internationale des droits des femmes ?

Je pense que les mentalités évoluent. Les disparités sociales et salariales entre hommes et femmes dans les sociétés modernes s'estompent progressivement. Rendre publiques et mettre en lumière ces inégalités permettra au fil du temps de faire évoluer les mœurs et qui sait, peut-être un jour de ne plus en faire un sujet. C'est pourquoi, à mon sens, cette journée reste importante.

Nous utilisons des cookies destinés à [améliorer la performance de ce site] et [mesurer la fréquentation de ce site].
Pour en savoir plus sur notre politique cookies cliquez ici