Plateformes d'essais

La soufflerie µSE du CSTB est l'unique centre français membre de MEASNET (MEASuring NETwork), réseau international pour des mesures harmonisées et reconnues dans le domaine de l'éolien. Elle permet de tester le bon fonctionnement d'un anémomètre, appareil qui mesure la vitesse du vent sur un site donné. Avec un niveau de turbulence inférieur à 2% et un coefficient de blocage maximal de 5% en présence d'anémomètres, la soufflerie µSE atteint un niveau de mesures extrêmement précis. Un atout dans tout projet qui utilise la ressource du vent ou est confronté à ses effets.

Soufflerie μSE

Pourquoi mesurer la vitesse du vent

Parcs éoliens, grandes roues des fêtes foraines, ouvrages d'art, avions, voiliers, grues de chantiers, montgolfières, spectacles de rapaces : tous ont un point commun. La qualité de leur fonctionnement repose sur une mesure précise de la vitesse du vent. Dans le cadre de chantiers par exemple, connaître la vitesse du vent est nécessaire avant de mettre en place des grues à tour afin d'éviter tout risque de chute. Sur les sites où sont implantés des lignes à grande vitesse ou un grand ouvrage, la force du vent est évaluée ponctuellement (par campagne de mesure) ou en continu (mesure via une station de Météo France), pour surveiller et prévenir les désordres liés à des vents forts comme les tempêtes. Pour un parc éolien, la précision des mesures du vent conditionne son rendement. Celles-ci sont essentielles à la prise de décisions stratégiques, en amont du projet et pour sa gestion.

Pour une mesure du vent précise et fiable

La vitesse du vent est mesurée à l'aide d'un anémomètre installé sur site (photo ci-contre). La soufflerie μSE du CSTB à Nantes permet de tester, en laboratoire, le bon fonctionnement de cet appareil.

La soufflerie µSE reproduit les conditions réelles d'utilisation et recrée n'importe quel contexte climatique, avec des vents allant jusqu'à 30m par seconde. Elle est également équipée de 5 types de capteurs spécifiques, permettant de mesurer la tension, la fréquence ou l'intensité du vent pour en connaître la force.

En s'appuyant sur ces mesures et sur leur expertise en climatologie, les équipes du CSTB évaluent chaque anémomètre au travers de divers étalonnages, à l'issue desquels elles délivrent un certificat d'étalonnage pouvant être sous accréditation COFRAC n°2-1930 (portée disponible sur www.cofrac.fr).

Une reconnaissance internationale du CSTB

Le CSTB, qui fait partie des 9 laboratoires internationaux de MEASNET réalisant des étalonnages d'anémomètres, s'engage sur la qualité des étalonnages et une interprétation uniforme des normes et réglementations. La réalisation de campagnes périodiques d'intercomparaisons permet de valider la robustesse des procédures.

De par ses spécificités techniques, la soufflerie µSE permet de mener des mesures fiables concernant les anémomètres.

  • Types d'anémomètre étalonnés : à hélice ou à coupelles
  • Mesures réalisées : tension, intensité ou fréquence du vent
  • Vitesse de vent de référence mesurée par tubes de Pitot et capteurs de pression
  • Étalonnage MEASNET (4-16 m/s) et/ou COFRAC (4-20 m/s)
  • Évaluation des performances des anémomètres soniques
  • Soufflerie à veine de section 0,79 m x 0,79 m (0,624 m²)
  • Flux uniforme selon les 3 axes x, y, z à 0,2 %
  • Intensité de turbulence inférieure à 2 %
  • Coefficient de blocage maximal de 5 % en présence d'anémomètres
  • Répétabilité et reproductibilité de μSE suivies par un anémomètre de référence