Archives

Confort d’été : solutions pour préserver le confort en l’absence de climatisation

La réglementation thermique n’impose pas la climatisation ; elle ne l’interdit pas non plus. Le calcul réglementaire montre un comparatif entre un projet et un autre projet équivalent mais paramétré avec des valeurs de référence. Ce projet de référence tient compte des consommations de climatisation uniquement dans certaines situations jugées contraignantes en raison de leur usage (usage sanitaire dans les hôpitaux par exemple), leur exposition au bruit et/ou leur climat. Les autres projets de construction peuvent être équipés de climatisation, à condition qu’elle n’entraîne pas une surconsommation par rapport à un projet de référence (sans climatisation). En faisant sa demande de permis de construire, le maître d'ouvrage s’engage à appliquer les règles de construction et, donc, la réglementation thermique. Il doit justifier de son respect par une étude thermique ou par le respect de ces solutions techniques.

Le CSTB a réalisé pour le compte du ministère un document de "Solutions techniques pour le confort d’été" dans les bâtiments résidentiels et tertiaires. Ce sont des combinaisons de choix techniques dont le respect permet de s’affranchir de la partie du calcul réglementaire par lequel on détermine la température intérieure de confort (Tic) de la méthode Th-CE 2005..

A utiliser le plus tôt possible

Les solutions techniques ont été étudiées sur la base de calculs effectués sur 20 locaux types retenus pour leur morphologie et leur utilisation. Pour chaque local type, cinq paramètres ayant une influence importante sur le confort d’été ont été définis : inertie du bâtiment, zone climatique, exposition au bruit des façades, orientation/inclinaison des baies, facteur solaire des baies. Un traitement statistique des résultats a permis de définir les combinaisons acceptables selon les principaux paramètres influençant le confort d'été. En pratique, le document final, qui a valeur réglementaire, permet une application plus rapide et pédagogique de la réglementation en indiquant la qualité de la protection solaire requise en fonction du climat, de l'orientation de la baie, de l'inertie du local et de son type d'utilisation(locaux de sommeil ou non).