Archives

Les bardages rapportés toujours mieux évalués

Pour Laurent Plagnol, gestionnaire de la certification Certifié CSTB Certified bardages rapportés, "les certifications de produits créent des liens de confiance entre le CSTB et les industriels. Ils permettent d’acquérir une vision juste de leurs problématiques".

Constitué d’une paroi extérieure en éléments manufacturés généralement minces, fixée sur une ossature accrochée à la structure du bâtiment, le bardage rapporté est un système dont l’isolation thermique est insérée dans l’épaisseur de l’ossature avec une lame d’air continue et ventilée sur l’extérieur. Il contribue à l’étanchéité à l’eau de la façade. La vêture, quant à elle, est un système constitué d’un produit composite (paroi extérieure + isolant) fixé directement ou par l’intermédiaire d’un profilé à la structure du bâtiment. Elle peut être étanche à l’eau ou respirante. Ces produits n’ayant pas de fonction porteuse pour l’édifice, ils doivent cependant répondre à des exigences de tenues aux chocs et au vent, aux sollicitations climatiques et sismiques.

Adapté au neuf et à la réhabilitation, ces procédés font l’objet depuis trois ans d’une demande croissante de certification, qui va de pair avec l’augmentation des Avis techniques des systèmes mettant en œuvre ces produits. Une demande qui se justifie par les besoins d’isolation des bâtiments, un marché de la rénovation en pleine recherche de produits design et isolants, ou encore par la recherche de solutions conduisant à des ouvrages à consommation énergétique quasiment nulle.

La certification délivrée par le CSTB a connu une évolution récemment en intégrant de nouvelles exigences. Depuis février 2010, la certification CSTBat22 des bardages rapportés et des vêtures devient CERTIFIE CSTB CERTIFIED EP11. Le référentiel prend une ampleur européenne qu’il n’avait pas et qui correspond à la réalité du marché puisque 75% des clients sont étrangers : les exigences techniques des ETAG* sont pris en compte dans les critères d’évaluation de la certification pour les vêtures (ETAG 14) et pour les bardages rapportés (ETAG en cours). Il a fallu deux ans de travail pour rédiger un référentiel de certification en accord avec les industriels.

Une certification des plus élevées

La certification pour les bardages rapportés est la plus élevée dans l’échelle des référentiels de certification (de niveau 1 +) car le procédé, s’il est mal mis en œuvre, peut mettre en danger la sécurité des personnes. Des audits du système d’autocontrôle de fabrication sont réalisés pour s’assurer du respect des exigences du référentiel. De plus, des échantillons sont prélevés chez le fabricant lors de l’audit et des essais conduits au laboratoire du CSTB. Tous ces éléments permettent de garantir la constance de la qualité du produit et surtout de rassurer les acteurs économiques du domaine. Rappelons que la certification est une évaluation du composant (éléments manufacturés de paroi extérieure de bardage rapporté ou vêture) intégré dans le système devant justifier d’un Avis technique.

La certification traite aussi :

  • d’habillage de sous-toiture en trois lames ou plaques disposées horizontalement entre la gouttière et la façade.
  • de vêtage utilisé pour relooker une façade sans répondre à des préoccupations d’amélioration d’isolation.

 

*L’ETAG est un guide d’agrément technique européen émis par l’EOTA (Organisation Européenne pour l’Agrément Technique) qui édicte des règles communes d’évaluation des produits